Grenade N°69 anglaise – Histoire, fiche technique et photo

Grenade numéro 69

Histoire, fiche technique et photo

Image : No 69 bomb

Historique de la grenade N°69

La grenade numéro 69 est développée au début de la Seconde Guerre mondiale en décembre 1940 par les ingénieurs militaires anglais afin de donner une puissance de feu complémentaire à la grenade Mills numéro 36 aux soldats britanniques. En effet, cette dernière est dotée d’un retardateur tandis que la grenade n°69 est conçue pour exploser à l’impact.

Composée de bakélite, une matière plastique ayant un pouvoir de fragmentation important, cette grenade dispose d’un système de fonctionnement très simple : il suffit d’enlever le capuchon de protection puis de lancer la grenade vers la zone dangereuse. Avec le frottement de l’air, le dispositif de mise de feu s’arme automatiquement. Le percuteur est déclenché à l’impact grâce à un système dénommé « Allways-fuze » signifiant que le détonateur déclenche l’explosion quel que soit le point d’impact de la grenade.

La grenade numéro 69 entre en dotation dans l’armée anglaise en août 1942. Elle est utilisée pendant toute la suite de la Seconde Guerre mondiale et notamment pendant la bataille de Normandie. Elle est retirée du service en 1947.

Fiche technique de la grenade N° 69

Pays créateur : Grande-Bretagne
Pays utilisateurs : Commonwealth
Dénomination : Grenade, hand, No. 69

Type de grenade : offensive

Fonctionnement : détonation à l’impact
Exposif : 92 grammes de HE (high explosive)

Longueur : 114 mm
Diamètre : 60 mm
Masse : 383 g

Image : No 69 bomb

Schéma de fonctionnement de la grenade anglaise N°69