Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Lance-grenades M7 – Histoire, fiche technique et photo

Lance-grenade M7

Histoire, fiche technique et photo

Image : Le dispositif du lance-grenade M7 américain
Le dispositif du lance-grenade M7 américain

Image : Grenade Mark I numéro 36 Mills

Le dispositif du lance-grenade M7 installé sur le M1 Garand

Historique du lance-grenades M7

L’intérêt de doter l’infanterie d’un lance-grenades est double : d’une part il permet de projeter une grenade à une portée bien plus importante qu’au lancer à la force des bras et d’autre part, il évite aux soldats de s’exposer en lançant leur grenade.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, les Etats-Unis sont déjà dotés des lance-grenades modèles M1 (pour le  fusil M1903 Springfield) et M2 (pour le fusil M1917 Enfield). Mais avec l’arrivée en 1943 du M1 Garand en arme de dotation généralisée à toute l’infanterie, un nouveau lance-grenades doit être généralisé.

Les Américains développent le modèle M7 qui se loge directement dans le canon du Garand et qui peut tirer plusieurs sortes de grenades avec l’utilisation d’une cartouche à blanc spéciale (modèle M3 .30-06) comme propulseur. La portée de tir varie en fonction de l’angle de tir et de la catégorie de grenade utilisée ; en moyenne, le projectile est envoyé à environ 250 mètres de distance. Les sections de combat de l’infanterie américaine sont alors dotées de trois M7 chacune.

Les grenades employées sont soit des grenades à main (comme la Mark II frag) soit des grenades spécialement prévues pour être utilisées avec le lance-grenades (par exemple la M11A3 rifle grenade). Bien souvent, le M7 est retiré du canon immédiatement après le tir afin de pouvoir utiliser le Garand et dans la précipitation des combats, de nombreux lance-grenades sont oubliés au sol par leurs utilisateurs. C’est notamment le cas pendant la bataille de Normandie durant laquelle les armées américaines doivent même faire face à un déficit préoccupant de lance-grenades M7.

Le même modèle de lance-grenades est utilisé pour la carabine USM1 et porte l’appellation M8. Ce dernier utilise des cartouches à blanc modèle M6 .30 Carbine.

Le lance-grenade M7 est utilisé par l’armée américaine jusqu’en 1957 et prend également part, sous des versions modernisées, à la guerre de Corée.

Fiche technique du lance-grenades M7

Pays créateur/utilisateur : Etats-Unis
Dénomination : Grenade Launcher M7

Types de grenade : fragmentation (Mk II frag grenade), anti-char (M9A1), fumigène (disponible en différentes couleurs : blanc, rouge, vert, violet et jaune), incendiaire, éclairante

Fixation : mise en place dans le canon du Garand, maintien avec le logement de la baïonnette

Propulseur : cartouche à blance M3 .30-06

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook