Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Nebelwerfer 41 – Histoire, fiche technique et photo

Nebelwerfer 43

Histoire, fiche technique et photo

Nebelwerfer 43

Historique du Nebewerfer 41

Dès son entrée en guerre, l’Allemagne met au point un lance-roquettes multiple monté sur trépied et facilement transportable qu’elle nomme le Nebelwerfer, ce qui signifie “lanceur de brouillard”. Les Allemands se sont inspirés du principe de fonctionnement du lanceur russe Katioucha pour mettre au point le Nebelwerfer et il peut être employé directement par l’infanterie.

Les premiers modèles de Nebelwerfer sont déployés sur le front dès le mois de mars 1940. Ils peuvent tirer des roquettes explosives (150 mm Wurfgranate) et fumigènes (150 mm Wurfgranate 41 WRH Nebel) à près de 7 000 mètres.

Utilisés sur le front russe, ils sont également employés par les Allemands pendant toute la durée de la bataille de Normandie. Les Alliés parviennent à reconnaître le bruit caractéristique du déclenchement de tir ainsi que le sifflement assourdissant des roquettes dans l’air qui joue un rôle psychologique non négligeable. En rassemblant les Nebelwerfer, les Allemands parviennent à saturer le terrain d’une centaine de roquettes en seulement quelques secondes.

Plusieurs modèles sont créés, comme le 41 et le 42, qui possèdent cinq ou six tubes selon le calibre employé.

Fiche technique du Nebelwerfer 41

Pays créateur/utilisateur : Allemagne
Dénomination : Nebelwerfer 41

Calibre : 150 mm
Portée maximale : 7060 m
Cadence de tir maximale : 6 fusées en 10 secondes ou 3 salves de 6 fusées en 5 minutes

Masse : 540 kg
Longueur des tubes : 1,30 m
Vitesse initiale du projectile : 342 m/s

Course : 360°
Hausse : – 5° à + 45°
Pointage azimut : 24°

Charge utile de la roquette explosive : 2,4 kg de Tolite
Masse de la roquette explosive : 32 kg
Longueur de la roquette explosive : 930 mm

Charge utile de la roquette fumigène : 3,85 kg de fumigène
Masse de la roquette fumigène : 35 kg

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook