Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Sturmgeschütz IV – Histoire, fiche technique et photos

Sturmgeschütz IV

Histoire, fiche technique et photos

Image : Char Sturmgeschütz IV

Historique du Sturmgeschütz IV

Les Allemands sont à l’origine du concept d’artillerie d’assaut, qui représente un véhicule blindé fortement armé capable de venir à bout des points fortifiés lors d’une phase offensive, en suivant la manoeuvre. Les besoins d’appuis de l’artillerie d’assaut naissent avec la Première Guerre mondiale et les militaires allemands confirment son utilité avant la Seconde Guerre mondiale.

Dès le 15 juin 1936, les Allemands étudient un premier prototype qui donne naissance en 1942 à la version G de la gamme Sturmgeschütz III, conçu et réalisé par Daimler-Benz. Les besoins en chars étant de plus en plus importants, l’entreprise Krupp est mise à contribution et elle met sur pied en 1943 un prototype basé sur le châssis du Panzer IV qu’elle produit également. Sur ce châssis, Krupp ajoute la superstructure du Sturmgeschütz III Auf. G et le produit final donne naissance au Sturmgeschütz IV (StuG IV).

En décembre 1943, ce prototype est présenté à Hitler qui le valide : à cette époque, la firme qui participe à la construction des StuG III vient d’être bombardée et la production est fortement ralentie ; les efforts se portent alors sur la construction du StuG IV.

Plus léger que le StuG III, le StuG IV s’avère être un excellent chasseur de chars qui sème la terreur, notamment sur le front est. Il est également déployé à l’ouest pendant la bataille de Normandie où il devient une des cibles prioritaires de l’aviation alliée.

Fiche technique du Sturmgeschütz IV

Pays créateur/utilisateur : Allemagne
Dénomination : Sturmgeschütz IV SdKfz 167
Production totale : 1 108

Longueur : 6,70 m
Largeur : 2,95 m
Hauteur : 2,20 m
Masse : 23 000 kg
Vitesse maximale : 40 km/h
Autonomie : 210 km

Armement principal : un canon de 75 mm StuK 40 L/48 (dotation de 63 coups)
Armement secondaire : une mitrailleuse de 7,92 mm MG 34 (dotation de 600 coups)

Moteur : Maybach HL 120 TRM 300 PS V12 de 296 chevaux (220,6 kW)

Equipage : 4 personnels (1 chef de char, 1 pilote, 1 tireur et 1 chargeur)

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook