HMS Kingsmill – Bataille de Normandie

 HMS Kingsmill

Index des navires alliés pendant l’opération Neptune

Histoire, fiche technique et photo

Image : HMS Kingsmill

Historique de l’HMS Kingsmill

Ce bâtiment de guerre est lancé aux Etats-Unis le 13 août 1943 et entre en service à compter du 29 octobre de la même année sous la dénomination DE 280. Ce destroyer d’escorte est alors cédé à la Royal Navy dans le cadre du programme Lend-Lease entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Baptisé HMS Kingsmill par les Anglais, il reçoit également sa nouvelle dénomination technique : K 484.

Le 6 juin 1944, il est le navire amiral de l’Assault Group G.2 au sein de la Task Force G à destination de Gold Beach. Il intègre à son bord le poste de commandement du Captain Balance et pour l’occasion, il s’est vu retirer son canon de 76 mm afin de laisser la place à plusieurs salles servant au suivi des opérations et au logement des cadres. En outre, quatre canons Oerlikon lui sont ajoutés, portant leur nombre total à seize.

Après sa participation à l’offensive alliée en Normandie, le Kingsmill est déployé en novembre 1944 au large des Pays-Bas devant Walcheren. Il est ensuite rendu à la marine américaine le 22 août 1945 avant d’être finalement vendu pour être ferraillé le 17 février 1947.

Fiche technique de l’HMS Kingsmill

Pays créateur : Etats-Unis
Pays utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : K 484 – H.M.S. Kingsmill
Classe : frégate de classe Captain

Equipage : 183 hommes

Armement (1944) : 6 canons de 120 mm, 16 canons anti-aérien de 40 mm, 8 mitrailleuses Vickers de 12,7 mm, 10 tubes lance-torpilles de 533 mm

Déplacement : 1 690 tonnes (en ordre de combat)
Vitesse : 32 nœuds
Longueur : 108,66 m
Maître-bau : 10,9 m
Tirant d’eau : 3,7 m

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster