Libération de Trelly en 1944 pendant la bataille de Normandie

Trelly (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 28 juillet 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 67th Armored Regiment, Combat Command B, 2nd Armored Division

Drapeau américain 41st Infantry Regiment, Combat Command B, 2nd Armored Division

Drapeau américain 238th Combat Engineer Battalion, Combat Command B, 2nd Armored Division

Drapeau américain 82nd Armored Reconnaissance Battalion, Combat Command B, 2nd Armored Division

Drapeau américain 4th Armored Division

Drapeau nazi 2. SS Panzer-Division “Das Reich”

Historique :

Le 28 juillet 1944, la 2nd Armored Division poursuit sa fulgurante progression en direction de Saint-Denis-le-Gast, dépassant un important regroupement d’unités allemandes concentrées dans le secteur de Roncey. Cherchant à couper toute possibilité de retraite à leur adversaire, le 3e bataillon du 67th Armored Regiment (AR) commandé par le Major William P. Ring Jr. est chargé de maintenir sa progression vers l’ouest en direction du village de Trelly et de placer en route plusieurs bouchons défensifs sur les principaux carrefours du territoire de la commune.

L’escadron F du 67th AR, renforcé par une section du 3e bataillon du 41st Armored Infantry Regiment (AIR), atteint le village de Trelly que les Allemands ne défendent pas. Cet élément avancé cherche à atteindre et couper au plus tôt la route reliant Coutances à Cérences.

Le carrefour situé à hauteur du lieu-dit des Hauts Vents est l’un des carrefours clés du secteur de Trelly. Situé sur l’axe reliant Coutances à Gavray, il offre la possibilité aux Allemands de quitter dans les meilleurs délais la nasse se refermant progressivement sur eux. Le 3e bataillon atteint le carrefour et y installe une partie de son dispositif. Sur place, ses forces se composent de blindés de l’escadron H du 67th AR et de fantassins du 3e bataillon du 41st AIR. Dès leur arrivée, les Américains engagent un premier convoi allemand et détruisent plusieurs véhicules et neutralisent leurs occupants. Paulette Le Colley, âgée de 23 ans, est tuée par une balle perdue lors de ce premier contact au carrefour des Hauts Vents.

Ce carrefour est situé sur un léger mouvement de terrain offrant des vues sur une profondeur de plusieurs centaines de mètres en direction du nord. La route quittant les Hauts Vents en direction de Saint-Denis-le-Gast est occupée par le 1er bataillon du 41st AIR, plus précisément au lieu-dit La Lande des Morts. En début d’après-midi, plusieurs véhicules allemands tentant de franchir ce point de passage sont détruits par les Américains. Un peu plus tard, une Kübelwagen roulant à toute vitesse depuis le nord atteint à son tour le carrefour des Hauts Vents : il est à son tour neutralisé par des tirs américains : si l’un des trois hommes à bord parvient à s’enfuir, le pilote (Rolf Lemke) et le deuxième passager sont tués sur le coup. Ce dernier n’est autre que le SS-Obersturmbannführer Christian Tychsen, commandant la 2. SS Panzer-Division « Das Reich » depuis le 24 juillet (enterrée à la hâte et sans marquage, la dépouille du général allemand n’est identifiée qu’en 1967).

Le 29 juillet, le 82nd Armored Reconnaissance Battalion installe l’un de ses escadrons dans le secteur de Trelly pour y renforcer le dispositif américain contre toute tentative d’exfiltration adverse. Le 1er bataillon du 41st AIR occupe quant à lui toute l’étendue de ce léger mouvement de terrain dominant la région à l’Est de Trelly, entre les Hauts Vents et La Lande de la Mort, assurant notamment la protection rapprochée des blindés appartenant aux escadrons B et E du 67th AR. Ils sont en outre renforcés par les sapeurs du 238th Combat Engineer Battalion (commandés par le lieutenant John B. Wong de la 1ère section de la compagnie C).

Aux premières heures du 30 juillet, une vingtaine de minutes après minuit, un important convoi allemand en provenance du village de Guéhébert et composé d’environ 80 véhicules de la 2. SS Panzer-Division « Das Reich », atteint le secteur de La Lande des Morts, cherchant à rejoindre Saint-Denis-le-Gast pour ensuite franchir la rivière de La Sienne. La discipline américaine leur permet à ce moment de laisser leurs adversaires s’engager dans leur dispositif d’embuscade sans qu’un seul coup de feu ne soit tiré. Mais découvrant le piège, les véhicules allemands accélèrent, mettant en œuvre leurs différentes armes. Les combattants du Combat Command B parviennent à neutraliser le premier et le dernier véhicule du convoi, enfermant la colonne dans la nasse. Durant toute la nuit et jusqu’à 9 heures du matin, de très violents combats s’engagent : les Allemands, dont les effectifs sont estimés à plus de 2 000 combattants dans cette bataille, perdent 450 tués et 1 000 prisonniers à l’occasion de de leurs différentes tentatives visant à percer les lignes de défense américaines. La 2nd Armored Division perd quant à elle près de 150 de ses soldats, tués durant cette terrifiante nuit.

Le lendemain, 31 juillet, la 4th Armored Division de la 3rd (US) Army en provenance de Coutances atteint la région de Trelly et aborde à son tour le carrefour des Hauts Vents. N’ayant pas été informés de la présence d’unités amies, les véhicules blindés de tête ouvrent le feu en direction des hommes du Major Ring avant de réaliser leur erreur quelques minutes plus tard et de cesser les tirs, heureusement sans conséquences pour le Combat Command B.

Carte de Trelly :

Retour à l’index des communes de Normandie

Débarquement de NormandieBataille de NormandieLa Normandie, aujourd’hui

MédiathèqueArmographieFilmographieBibliographieBoutiqueForumInfos du site

DDay-Overlord.com – Reproduction soumise à l’autorisation de l’auteur – Contact Webmaster