la mèche vendue dès 1942

Posez dans cette rubrique tous vos commentaires à propos des préparatifs du Jour J et des combats qui suivirent, posez vos questions pour en savoir plus, et discutez avec d'autres internautes intéressés par le même sujet !
Jerome26
Messages : 13
Enregistré le : 30 mai, 23:00

la mèche vendue dès 1942

Message non lu par Jerome26 »

[quote="Blackbird"]Ben a ce qui parait il etait sur la cote normande :DD[/quote]
Je suis d'accord sur ca (meme si comme toi j'utiliserai le a ce qu'il parait ;) )
Cependant a mon avis la phrase qu'il a dite reste trop vague pour qu'on puisse en deduire que Rommel etait sur du lieu du debarquement. Surtout que cette phrase (si je ne me trompe pas) a été revelée par Lang apres la guerre (donc je me mefie)
Je pense personnellement que Rommel ignorait tout comme l'etat major allemand du lieu du debarquement, mais qu'il n'excluait aucune possibilité (a l'inverse d'Hitler par exemple). Cependant je reste persuadé que Rommel ne voyait pas le debarquement au pas de calais, car il connaissait trop les alliés pour savoir qu'ils n'attaquerait pas a cette endroit (et c'est d'ailleur pour ca qu'il est allé examiné les defenses du mur de l'atlantique et a constaté les problemes qu'il y avait en normandie comme a beaucoup d'endroit sur le littorale francais)


-sandoven-
Messages : 155
Enregistré le : 11 mars, 00:00

la mèche vendue dès 1942

Message non lu par -sandoven- »

Peut etre qu ils ont choisi la Normandie parce que la gastronomie y est meilleure que dans le pas de calais...
OK je sors...


Big
Messages : 324
Enregistré le : 20 nov., 00:00

la mèche vendue dès 1942

Message non lu par Big »

Il ne faut pas oublier la controverse entre Rommel, chef du Grouppe d'armée B et Geyer Von Schweppenburg, commandant les unités de Panzers. Rommel les voulaient près de la côte pour repousser les alliés à la mer dans les toutes premières heures et ne pas leur laisser prendre pied sur le sol français, (toute la doctrine du mur de l'Atlantique) Schweppenburg, au contraire, voulait les garder hors de portée des navires de guerre et comptait sur la méconnaissance du terrain ,si particulier, du bocage, pour palier à l'infériorité criantes des divisions statiques (7771 hommes au lieu de 17 000 pour la 716 ID par ex.)

Ces deux théories, bien que contradictoires, étaient justes toutes les deux, compte tenus des éléments en leurs possession (sous-effectif, défenses loin d'étre terminées...) en essayant de trouver un compromis, ils n'ont fait que courrir à leur perte.


dwight_35
Messages : 98
Enregistré le : 15 mars, 00:00

la mèche vendue dès 1942

Message non lu par dwight_35 »

De toutes vos réponses, j'aurai une question de relance : qui était le meilleur officier allié ou allemand par rapport à Overlord (on peut y inclure Fortitude) ? Enterme de malignité et de tactique ...


Avatar du membre
Guile
Messages : 1000
Enregistré le : 20 janv., 00:00

la mèche vendue dès 1942

Message non lu par Guile »

[quote="dwight_35"]De toutes vos réponses, j'aurai une question de relance : qui était le meilleur officier allié ou allemand par rapport à Overlord (on peut y inclure Fortitude) ? Enterme de malignité et de tactique ...[/quote]
Si tu cherche un peu, tu verras des sondages qui en parle justement !


dwight_35
Messages : 98
Enregistré le : 15 mars, 00:00

la mèche vendue dès 1942

Message non lu par dwight_35 »

dès 1942, sitot l'accord entre Staline et Adenauer ?


Avatar du membre
Manuferey
Messages : 597
Enregistré le : 23 févr., 00:00

la mèche vendue dès 1942

Message non lu par Manuferey »

1) Prenez une carte du nord-ouest de la France sur une table et tournez là pour mettre le haut en bas. Vous verrez alors comment les Alliés voyaient la France sur une carte. Je sais, ça fait bizarre.

2) Maintenant, repérez les grands ports de Normandie et du Nord de la France. Vous aurez besoin en effet d'un grand port le plus vite possible pour apporter des renforts même si vous avez prévu des ports artificiels. Donc, vous notez d'ouest en est: Cherbourg, Le Havre, Boulogne, Calais et Dunkerque. Je ne vous parle pas de la Belgique et des Pays-Bas (arrière pays trop facilement inondable, difficile d'isoler les voies de communications, etc.).

3) Le nord de la France est le plus proche de l'Angleterre mais est très puissamment défendu. Donc tout comme les Allemands en 40, il faudra trouver votre Sedan et contourner leur ligne Maginot.

4) Le Havre: trop de falaises et plage trop petite.

5) Il vous reste donc Cherbourg. Et si vous regardez bien, il est facile d'isoler le sud du Cotentin en inondant les marais. Il n'y a alors que 2 routes possibles pour atteindre Cherbourg: par l'est ou par l'ouest (Rommel connait bien cette route car c'est celle qu'il a prise en juin 40 à la tête de sa 7e PzDiv. pour prendre le port de Cherbourg avant l'armistice). Donc si vous débarquez vers Utah Beach, vous pouvez bloquer rapidement toute contre-attaque allemande vers le nord avec peu de forces. Inversement, si vous ne débarquez pas vers Utah Beach, les Allemands pourront facilement couper la route de Cherbourg.

6) Regardez à nouveau la moitié nord de carte de France. En coupant les ponts sur la Loire et la Seine, vous pouvez ralentir très fortement l'arrivée de renforts dans tout ce quart nord-ouest du pays.

7) Comme on sait que les Allemands peuvent faire le même raisonnement (et ils l'ont fait - voir les renforcements dans le Cotentin en mars-mai 44), il faut trouver un moyen de faire croire le plus longtemps possible que tout débarquement en Normandie (qui a forcément comme objectif Cherbourg et auquel les Allemands s'attendent d'une façon ou d'une autre) n'est qu'une opération de diversion. C'est là qu'intervient l'opération Fortitude.

Emmanuel Image


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Préparatifs du Débarquement et de la Bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités