Une mine allemande dans les filets d’un chalutier au large de Grandcamp Maisy

Mine allemande "Bombenmine 1000kg", BM 1000" retrouvée au large de Grandcamp-Maisy

Le groupe de plongeurs démineurs de la Manche s’assure de la bonne neutralisation de la mine avant son renflouement
Photo : Préfecture de la Manche

18 août 2018 : Une mine allemande dans les filets d’un chalutier au large de Grandcamp-Maisy
Auteur : Aurélie Misery
Source : France 3

« C’est vers 02h30 ce vendredi matin que le Centre des Opérations Maritimes de la Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a été alerté par le CROSS de Jobourg que le chalutier « Le Retour », alors en zone de pêche à 2 milles marins (4 kms) de Grandcamp-Maisy (14), avait chaluté une mine allemande datant de la Seconde Guerre mondiale.

Le Groupe des Plongeurs Démineurs de la Manche est immédiatement intervenu pour remettre à l’eau en toute sécurité l’engin historique.

La munition, une Bomb Minum 1000, contient une charge explosive d’environ 860 kg. Selon le communiqué de la Préfecture maritime, « bien que datant de la Seconde Guerre mondiale, elle représente toujours un danger : un simple mouvement, notamment avec le chalutier, peut suffire à percuter son amorce et mettre à feu la charge militaire qu’elle contient ».

A 04h55 l’hélicoptère Caïman de la Marine nationale stationné à Maupertus dans la Manche, a embarqué depuis la base militaire de Cherbourg cinq personnels du GPD Manche qui seront treuillés à 5h30 à bord du chalutier. L’équipage du chalutier a été évacué et placé à distance de sécurité par un bateau de la station SNSM de Grandcamp-Maisy. La munition, quant à elle, a été remise à l’eau pour une opération de contreminage la semaine prochaine. « 

Commentaire D-Day Overlord

Cette une mine était un modèle Luftmine B (LMB) la Luftwaffe (armée de l’air allemande) connue des Britanniques comme la « British Mine Disposal Service » (ou « G-mine »).

Equipée d’un empennage en bakélite, cette mine d’une tonne était larguée par avion et éclatait à l’impact. D’une longueur totale de 270 cm, elle mesure environ 70 cm de diamètre de diamètre.

La Luftwaffe avait organisée un raid nocturne au large de Grandcamp-Maisy, quelques semaines après le débarquement du 6 juin 1944. L’objectif était de larguer en mer des mines sous-marines d’une tonne afin de frapper l’armada alliée. Certaines de ces munitions, ayant été larguées trop tôt par les bombardiers allemands, s’étaient écrasées contre les vestiges de la Pointe du Hoc à Cricqueville-en-Bessin, faisant s’écrouler plusieurs casemates de la batterie. Dans ces bunkers se trouvaient alors des prisonniers allemands, chargés de déminer le secteur… La Luftmine B retrouvée le 17 août en mer pourrait être l’une des mines larguées pendant ce raid aérien.

Bombenmine 1000kg, BM 1000, Monika

Modèles de mines allemandes. Celle qui a été retrouvée correspond au modèle de droite, Luftmine B, pesant 1000 kg et baptisée « Monika ».
Photo : DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.