Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Beuzeville-au-Plain en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Beuzeville-au-Plain (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 7 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 501st Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau américain 502nd Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau américain 12th Infantry Regiment, 4th Infantry Division

Drapeau nazi I/Grenadier-Regiment 919, 709. Infanterie Division

Drapeau nazi Sturm-Bataillon AOK 7, 709. Infanterie Division

Drapeau nazi Panzerjäger-Abteilung 709, 709. Infanterie Division

Historique :

Au printemps 1944, le village de Beuzeville-au-Plain est occupé par le 1er bataillon du Grenadier-Regiment 919 (709. Infanterie Division) commandé par l’Hauptmann Fink qui y a installé son poste de commandement. La commune est située au nord-ouest de la zone de saut codée “A” désignée par les Américains pour le largage du 502nd Parachute Infantry Regiment (101st Airborne Division) commandé par le colonel George Moseley. Ce régiment, par l’intérmédiaire du 1er bataillon aux ordres du lieutenant-colonel Patrick F. Cassidy, est chargé de sécuriser les chaussées les plus au nord reliant la plage d’Utah et l’intérieur des terres à travers de larges marais inondés.

Aux premières heures du 6 juin 1944, les parachutages sur la Normandie débutent. Un avion de transport C-47 appartenant au 439th Troop Carrier Group et transportant le commandant d’unité de la Easy Company du 506th PIR, 101st Airborne, est touché par la défense antiaérienne allemande et cherche à se poser ; il se crashe à 1 heure 12 en heurtant une haie, tuant tous les membres d’équipages et les parachutistes à bord. Le largage du 1er bataillon du 502nd Parachute Infantry Regiment (PIR) ne s’effectue pas à l’endroit prévu, mais les parachutistes américains se mettent en marche vers leurs objectifs sans se laisser retarder. Afin de couvrir les actions menées vers les chaussées, un détachement de 45 soldats de la compagnie A menés par le lieutenant Wallace A. Swanson est envoyé à l’est de Beuzeville-au-Plain pour bloquer la route départementale 17. Pendant ce temps, les Allemands déploient de multiples renforts depuis le nord du Cotentin, en particulier le Sturm-Bataillon AOK 7 et le Panzerjäger-Abteilung 709.

Peu après midi, quatre véhicules sont décelés entre Beuzeville-au-Plain et Foucarville : ils sont stoppés et détruits par l’action du lieutenant Swanson. Constatant que les Allemands cherchent de plus en plus à infiltrer la tête de pont alliée par le nord, le lieutenant-colonel Cassidy ordonne à la compagnie C du capitaine Fred A. Hancock de s’emparer de Beuzeville-au-Plain. Ces éléments débutent leur progression à la tombée de la nuit et sont pris à partie à hauteur du hameau Fournel que les éléments de tête ont confondu avec Beuzeville-au-Plain. Les parachutistes se replient au sud, face au Fournel. Ils sont renforcés au même moment par des fantassins du 12th Infantry Regiment de la 4th Infantry Division qui s’installent pendant la nuit en interdiction face au nord.

Le lendemain, 7 juin 1944, le 1er bataillon du 12th Infantry Regiment lance son offensive vers le nord et s’empare de Beuzeville-au-Plain avant de poursuivre sa progression sur près de deux kilomètres.

 

Cartes de Beuzeville-au-Plain :

Image : carte de Beuzeville-au-Plain
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook