Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Pouppeville en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Pouppeville (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 6 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 2/8th Infantry Regiment, 4th Infantry Division

Drapeau américain 70th Tank Battalion, 4th Infantry Division

Drapeau américain 3/501st Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau nazi Grenadier-Regiment 1058, 91. Infanterie Division

Historique :

Au printemps 1944, le petit village de Pouppeville est occupé par une soixantaine de personnels appartenant au Grenadier-Regiment 1058 (91. Infanterie Division). Il se situe sur l’une d’une des cinq routes reliant le littoral à l’intérieur des terres en traversant les zones volontairement inondées par les Allemands. Les Alliés codent cette route départementale 329 “Exit 1 ” (sortie 1) : ils confient la mission consistant à s’emparer de Pouppeville au 3ème bataillon du 501st Parachute Infantry Regiment de la 101st Airborne Division commandé par le lieutenant-colonel Julian J. Ewell.

Mais dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, le parachutage ne se déroule pas comme prévu pour la 101st Airborne et de très nombreux soldats aéroportés ne sont pas largués au bon endroit. A six heures du matin, Ewell ne parvient à rassembler qu’une quarantaine de ses hommes au sud de Sainte-Marie-du-Mont. Malgré tout, il se met en route vers son objectif, accompagné par le général Maxwell D. Taylor (commandant la division) et le Brigadier General Anthony C. McAuliffe (commandant la 101st Divisional Artillery). Arrivés aux abords de Pouppeville vers 9 heures, il engage aussitôt le combat malgré un rapport de force défavorable. Durant trois longues heures jusqu’à midi, les parachutistes livrent une furieuse bataille de maison en maison : 18 parachutistes sont tués ou blessés, les Allemands enregistrent la perte de 25 des leurs auxquels viennent s’ajouter 38 prisonniers. Certains soldats du Grenadier-Regiment 1058 se replient vers la côte, c’est-à-dire en direction des forces débarquées américaines : ils sont pris au piège. Le général Taylor fait envoyer des estafettes pour établir la liaison avec les troupes débarquées, afin d’éviter ainsi d’éventuels tirs fratricides à leur approche de Pouppeville.

Le 2ème bataillon du 8th Infantry Regiment (4th Infantry Division) commandé par le lieutenant-colonel Carlton O. MacNeely effectue la jonction avec les parachutistes à Pouppeville, terminant ainsi de sécuriser la sortie numéro 1. En début d’après-midi, des soldats aéroportés appartenant au 1er bataillon du 506th Parachute Infantry Regiment atteignent le village, ne sachant pas encore qu’il était aux mains des Américains. Pouppeville est également traversé par plusieurs pelotons du 70th Tank Battalion.

Cartes de Pouppeville :

Image : carte de la commune de Pouppeville
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook