Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Philip Vian – Biographie

Image : Biographie de Philip Vian

Philip L. Vian

Biographie

Philip Louis Vian est né le 15 juin 1894 à Londres. Ce descendant d’une famille d’huguenots français s’engage dans la Royal Navy en tant qu’élève-officier en mai 1907 et il étudie aux universités de Dartmouth et d’Osborne. En 1912, à sa sortie d’école, il embarque sur le H.M.S. Lord Nelson qui reste en protection des côtes anglaises après le déclenchement de la Grande Guerre. Il est ensuite muté à bord du H.M.S. Argonaut mais là non plus il ne rencontre par l’action qu’il recherche. Vian est alors muté à plusieurs reprises pour se rapprocher des zones de combat.

Après la guerre, il reste dans la Marine et se spécialise dans le domaine de l’armement de bord. Il sert sur un bâtiment de guerre australien de 1920 à 1922 puis sur de nombreux autres navires qui le conduisent en Méditerranée ou encore en mer de Chine. Ses compétences dans le domaine de l’armement de bord le conduisent à être nommé à l’amirauté à Londres afin de partager ses connaissances. Il prend ensuite son premier commandement en mars 1933, celui du destroyer  H.M.S. Active, puis il est nommé à la tête de la 3ème escadre de destroyers (il prend notamment en 1935 le commandement de l’H.M.S. Arethusa qui participe à l’opération Neptune en juin 1944). En 1936, il commande la 1ère escadre de destroyers et participe à l’évacuation de ressortissants britanniques de Vigo suite au déclenchement de la guerre civile d’Espagne.

Promu à la tête de la 11ème escadre de destroyers après le début de la Seconde Guerre mondiale, il doit escorter les convois à travers l’Atlantique et lutter contre les sous-marins allemands. En 1940, il est nommé commandant de la 4ème escadre de destroyers composée de bâtiments de guerre modernes de la classe Tribal datant de 1936. Philip Vian reçoit en février la mission de libérer près de 300 marins de la marine marchande britannique emprisonnés à bord du bâtiment de ravitaillement allemand Altmark. Il localise puis parvient à libérer les prisonniers, ce qui se fait toutefois dans les eaux territoriales norvégiennes : la Norvège crie à la violation de son espace mais Vian est décoré dès son retour de la Distinguished Service Order.

Suite à l’invasion de la Norvège par l’Allemagne, Vian participe à la protection des opérations de débarquement des forces franco-britanniques (opération Maurice). A bord du H.M.S. Afridi, il accueille les survivants du destroyer français Bison avant d’être attaqué et coulé à son tour. Philip Vian et ses marins sont alors évacués à bord des H.M.S. Imperial et H.M.S. Grenade. Le 27 mai 1941, il participe à la destruction du croiseur allemand Bismarck à 650 kilomètres à l’ouest de Brest ainsi qu’à un raid anglo-canadien à Spitsbergen en Norvège.

En octobre 1941, Vian participe à la défense de l’île de Malte à la tête du 15th Cruiser Squadron. C’est dans ce cadre qu’il prend part à la première bataille de Syrte en décembre 1941. En mars 1942, son navire (H.M.S. Naiad) est coulé par une torpille tirée par le sous-marin U565, l’obligeant à changer de navire-amiral.

Il livre ensuite la seconde bataille de Syrte contre la marine italienne qu’il remporte, ce qui lui vaut de recevoir une lettre de félicitation envoyée par Winston Churchill et d’être fait Chevalier de l’Empire britannique.

Son état de santé chute à compter de l’été 1942 mais dès le printemps 1943, il est à nouveau en pleine forme. Il participe à l’opération Husky en Sicile à la tête de la Force V, qui se compose de porte-avions permettant d’assurer un appui au profit des troupes débarquées.

Dès le mois de novembre 1943, dans le cadre des préparations de l’opération Overlord, Philip Vian est placé à la tête de la Force J, la force amphibie destinée à transporter les troupes et le matériel canadien sur Juno Beach. Mais en janvier 1944, il est placé à l’échelon supérieur en prenant le commandement de l’Eastern Task Force qui rassemble l’ensemble des navires destinés aux plages de Gold, Juno et Sword.

Le succès du débarquement de Normandie le conduit à prendre à son compte les moyens aéronautiques britanniques déployés dans le Pacifique contre les Japonais. Il commande une série d’opérations visant essentiellement les installations portuaires et pétrolières à Sumatra. Les avions de la flotte britannique participent à l’appui des troupes américaines débarquées à Okinawa puis à des attaques directement sur le sol japonais.

En 1948, Philip Vian est promu au grade d’amiral. Avant de prendre sa retraite en 1952, il accède au poste de commandant en chef de la force navale territoriale et est élevé au grade honorifique d’amiral de la flotte.

Il devient directeur de la Midland Bank puis d’une agence d’assurance, sans oublier de rédiger ses mémoires qui sont publiées en 1960 sous le titre : “Action this day“. Vian meurt le 27 mai 1968 à Ashford Hill, il est enterré dans la crypte de la cathédrale Saint Paul de Londres.

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook