Opération Derry – Résistance en Normandie

Opération Derry

La résistance française pendant la Bataille de Normandie

Alors que, fin juillet 1944, l’opération américain Cobra perce le front dans le Cotentin, la résistance bretonne poursuit ses efforts afin de désorganiser les forces allemandes dans cette région ainsi que celles qui chercheraient à renforcer le front de Normandie. Afin de maintenir cette pression sur l’occupant jusqu’à l’arrivée des troupes alliées pour libérer plus rapidement le département du Finistère, les commandos du 3ème bataillon de Special Air Service (S.A.S.) français lancent l’opération Derry du 5 au 18 août 1944.

Ce sont 88 parachutistes S.A.S. (dont 11 officiers) appartenant à la 2ème compagnie du 3ème bataillon (qui donne plus tard naissance au 3ème régiment de chasseurs parachutistes) aux ordres du commandant Château-Jobert (surnommé Conan) qui réalisent cette mission. Répartis en 5 sticks (groupes de sauts) commandés par le capitaine Pierre Sicaud, les S.A.S sont largués dans la nuit du 4 au 5 août 1944. Leur mission a plus particulièrement pour but de compléter l’action menée en Bretagne par le 4ème bataillon S.A.S. et les maquis qui ralentissent le repli allemand en direction de Brest, de renforcer les maquis déjà encadrés par des équipes Jedhburg ainsi que de faciliter l’avance de l’armée américaine. Les S.A.S. doivent également empêcher toute dégradation des viaducs de Morlaix et de Plougastel, points de passages essentiels pour la suite des opérations.

Quatre S.A.S. sont tués et trois sont blessés au terme des engagements.

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster