Char « Crab » – Histoire, fiche technique et photos

Char « Crab »

Histoire, fiche technique et photos

Image : Char "Crabe"

Historique du char Crab

Pour soutenir l’infanterie à travers les champs de mines sur les terrains d’opération en Europe et dans le Pacifique, les ingénieurs militaires alliés décident d’ajouter à  certains de leurs chars un nouveau système imaginé par l’ingénieur militaire Percy Hobart.

Ainsi, la version « Crab » du char Sherman (qui est présentée ici) voit le jour. Il s’agit d’un modèle de char démineur doté de fléaux : deux bras métalliques situés à l’avant du char et reliés par un cylindre. Autour de ce cylindre, de longues chaînes sont accrochées et touchent le sol.

Au contact d’une mine anti-personnelle ou antichars, les chaînes en déclenchent le dispositif : l’explosion ne détruit aucun élément du char qui peut poursuivre sa progression à l’intérieur du champ de mines.

Le char Crab est l’un des « funnies » (« drôles »), surnom donné par les militaires britanniques et américains aux engins inventés par Percy Hobart.

Bibliographie :
Les véhicules alliés de la Libération

Maquette :
Char Crab – Airfix

Fiche technique du char Crab

Pays créateur : Grande-Bretagne
Pays utilisateur : Grande-Bretagne, Etats-Unis, Canada
Dénomination : Crab

Longueur : 6,06 m
Largeur : 2,62 m
Hauteur : 2,74 m
Masse : 31 600 kg
Vitesse maximale : 40 km/h
Autonomie : 160 km

Armement principal : canon de 75 mm
Armement secondaire : une mitrailleuse Browning en 7,62 mm pour le copilote et une mitrailleuse Browning en 7,62 mm dans l’axe du canon depuis la tourelle

Moteur : 5 moteurs à essence de 6 cylindres Multibank Chrysler A57 pour 425 hp à 2850 tours/minutes

Equipage : 5 personnes (1 chef de char, 1 pilote, 1 copilote et mitrailleur, 1 opérateur radio et chargeur)

Blindage coque : 50 mm avant, 38 mm arrière, 38 mm flancs
Blindage tourelle : 75 mm avant, 50 mm arrière, 50 mm flancs