Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

HMS Cattistock – L35 – Bataille de Normandie

 HMS Cattistock – L 35

Index des navires alliés pendant l’opération Neptune

Histoire, fiche technique et photo

Image : HMS Cattistock

Historique de l’HMS Cattistock

L’HMS Cattistock est lancé le 22 février 1940. C’est le deuxième bâtiment de guerre de la Royal Navy à porter ce nom de baptême après un dragueur de mines construit en 1917. Après des essais en mer, il intègre la Home Fleet chargée de la défense des côtes britanniques, et plus particulièrement la 21ème flottille de destroyers avec laquelle il réalise plusieurs missions de patrouille et d’escorte de convois dans le long des côtes britanniques, dans la Manche et jusqu’en mer du Nord.

En juillet 1942, il se prépare à être engagé lors de l’opération Jubilee qui se déroule à Dieppe : légèrement endommagé par des tirs directs adverses lors de l’escorte des embarcations de débarquement, il reprend par la suite ses missions de patrouille dans la Manche.

En novembre 1942, il escorte des convois en direction de l’Afrique du Nord pendant l’opération Torch puis retourne patrouiller dans les eaux de la Manche en décembre.

A compter de mai 1944, le Cattistock est intégré à la Task Force G dans le cadre de la préparation du débarquement de Normandie. Il est chargé de l’escorte du convoi G1 à travers la Manche en direction de Gold Beach dans la nuit du 5 au 6 juin 1944.

Le Jour J, il appui de ses feux les opérations de débarquement sur Gold Beach et réalise à compter du lendemain des patrouilles et des escortes à l’est de la baie de Seine jusqu’au 7 juillet, date à laquelle l’HMS Cattistock est légèrement endommagé lors d’un échange de tirs avec des vedettes rapides allemandes E-Boote.

Rapidement réparé en Angleterre, il est à nouveau engagé, cette fois au large du cap d’Antifer le 29 août. Durant cette opération qui visait à intercepter des navires allemands évacuant leurs troupes du Havre, il est touché à 26 reprises, l’un des tirs tuant le capitaine sur le pont. Le destroyer entamme alors une campagne de réparations qui s’étale jusqu’en novembre. Le mois suivant, il reprend les patrouilles dans la Manche et en mer du Nord.

Le 26 mars 1946, le Cattistock est placé en réserve à Cardiff avant d’être vendu en 1957 pour être ferraillé.

Fiche technique de l’HMS Cattistock

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : L 35 – H.M.S. Cattistock
Classe : destroyer d’escorte de classe Hunt Type I

Equipage : 168 marins

Armement (1944) : 4 canons de 101,6 mm Mk VI, 4 canons quadri-tubes anti-aérien de 40 mm Mk VIII pom-pom, 2 canons de 20 mm Oerlikon Mk III, 110 grenades sous-marines

Déplacement : 1 458 tonnes (en ordre de combat)
Vitesse : 27 noeuds
Longueur : 85,3 m
Maître-bau : 10,16 m
Tirant d’eau : 3,51 m

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook