Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

HMS Enterprise – Bataille de Normandie

HMS Enterprise

Index des navires alliés pendant l’opération Neptune

Histoire, fiche technique et photo

Image : HMS Enterprise

Historique du H.M.S. Enterprise

Le croiseur léger H.M.S. (Her Majesty Ship) Enterprise de la classe Emerald est lancé le 28 juin 1918, cinq mois avant la fin de la Première Guerre mondiale, et entre en service actif à compter du 7 avril 1926. Affecté à la 4ème flottille de croiseurs, il est déployé dans l’océan Indien jusqu’en 1938, date à laquelle il est placé en réserve.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il effectue notamment des patrouilles dans l’océan Atlantique avant d’être affecté à la Home Fleet en avril 1940. L’Enterprise participe à l’attaque franco-britannique de Narwik en Norvège où le sous-marin allemand U65 manque de le toucher. Déployé dans la Méditerranée en juin 1940 au sein de la force H, il tire sur les navires français dans le port de Mers-el-Kebir le 3 juillet (1 297 marins français sont tués pendant cette attaque).

En 1941, il sert à nouveau dans l’océan Indien et escorte de nombreux convois dans les eaux où patrouillent des bâtiments de guerre japonais. Puis, de décembre 1942 à novembre 1943, il est rénové en Grande-Bretagne. Le 28 décembre 1943, engagé dans le cadre de l’opération Stonewall en baie de Biscay, il coule le T26, un lance-torpilles allemand, avant d’être à nouveau rénové de janvier à mars 1944.

En mai 1944, l’HMS Enterprise est affecté à la force de bombardement A dans le cadre de l’opération Neptune. Faisant route au sein de la force U en direction d’Utah Beach, il ouvre le feu le 6 juin 1944 sur les positions allemandes sur la plage de débarquement dédiée aux Américains, en particulier Saint-Martin-de-Varreville.

Dans les jours qui suivent le lancement de l’opération Overlord, il participe à l’appui-feu des forces terrestres alliées en Normandie, notamment lors de l’encerclement de Cherbourg. Touché par les batteries défendant la ville (le commandant et son second sont blessés pendant les duels d’artillerie), il doit être réparé en Angleterre avant de retourner bombarder les batteries de Querqueville qui sont réduites au silence.

9 000 obus de 152 mm ont été tirés pendant les premiers jours de l’opération Overlord par le HMS Enterprise, ce qui lui a valu d’effectuer deux trajets à travers la Manche afin d’être ravitaillé. Durant les premiers jours de la bataille de Normandie, il appuie de ses feux la progression des forces terrestres anglo-canadiennes dans la région de Caen avant d’être déployé au large des côtes hollandaises.

En octobre 1944, il est retiré du service actif et placé en réserve dans le port de Rosyth. Il est utilisé après la guerre jusqu’en 1946 pour transporter les troupes britanniques vers le Royaume-Uni. Il est finalement ferraillé en avril 1946.

Fiche technique du H.M.S. Enterprise

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : D 52 – H.M.S. Enterprise
Classe : croiseur léger de classe Emerald

Equipage : 572 marins

Armement (1944) : 7 canons de 152 mm, 2 canons pom-pom anti-aérien quatritubes de 37/40 mm, 4 canons pom-pom de 40 mm, 6 canons bitubes anti-aérien de 20 mm, 6 canons de 20 mm, 8 tubes lance-torpilles de 533 mm

Déplacement : 9 435 tonnes
Vitesse : 33 noeuds
Longueur : 170 m
Maître-bau : 16,61 m
Tirant d’eau : 5,03 m

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook