Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

USS Rich – Bataille de Normandie

USS Rodman

Index des navires alliés pendant l’opération Neptune

Histoire, fiche technique et photo

Image : USS Rodman

Historique de l’USS Rich

L’USS Rich est lancé le 22 juin 1943 et entre en service le 1er octobre de la même année. Après une série de tests en mer, il effectue des patrouilles le long des côtes américaines au sein de la 19ème escadre d’escorte jusqu’en février 1944.

A compter de mai, il est employé en qualité d’escorte de convois à travers l’Atlantique et le 10 mai, il effectue sa dernière traversée. Le 4 juin, il atteint Plymouth et reçoit la mission d’escorter l’USS Nevada et d’ouvrir la voie à la Task Force 125, une force de bombardement destinée à attaquer les positions allemandes dans le secteur d’Utah Beach. Le Jour J, il met en place un nuage de fumée visant à camoufler les plus importants bâtiments de guerre après une attaque d’E-Boote allemands.

Le 8 juin à 8 heures 30, l’USS Glennon heurte une mine sous-marine et le commandant de la Task Force 125.8 à bord de l’USS Tuscaloosa lui ordonne de lui porter secours. Il lance un canot de sauvetage puis commence à tourner en rond autour du navire endommagé. Alors que le Glennon est remorqué par le drageur de mines Staff, l’USS Rich heurte une mine sous-marine à son tour à 9 heures 20, qui endommage tout son circuit électrique, mais sans plus de gravité. Une minute plus tard, l’équipage annonce qu’il est en mesure de relancer les machines. Mais trois minutes après, une mine explose directement sous le destroyer : il prend feu et son commandant, le lieutenant commander Michel, donne l’ordre d’abandonner le bâtiment qui commence à sombrer. Une troisième mine vient donner le coup de grâce deux minutes plus tard. Pendant ce temps, les batteries allemandes comme celle de Quinéville ouvrent le feu sur le navire en perdition, encerclé de petites embarcations destinées à lui porter secours.

En quinze minutes, le Rich coule à douze mètres de profondeur. Au final, 91 membres d’équipage sont tués sur le coup ou des suites de blessures et 64 sont portés disparus sur un total de 213 personnels. L’épave est désarmée et tous ses équipements majeurs sont retirés après la bataille de Normandie. Elle est aujourd’hui la proie du temps, des éléments et des plongeurs.

Fiche technique de l’USS Rich

Pays créateur/utilisateur : Etats-Unis
Dénomination : DE 695 – U.S.S. Rich
Classe : destroyer d’escorte de classe Buckley

Equipage : 213 marins

Armement (1944) : 3 canons de 76 mm, 4 canons anti-aérien de 28 mm, 8 canons de 20 mm, 1 mortier Hedgehog, 9 tubes lance-torpilles de 533 mm

Déplacement : 1 770 tonnes (en ordre de combat)
Vitesse : 23 noeuds
Longueur : 93 m
Maître-bau : 11 m
Tirant d’eau : 3,43 m

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook