Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

SonderKraftfahrzeug SdKfz 250 – Histoire, fiche technique et photos

SdKfz (SonderKraftfahrzeug) 250

Histoire, fiche technique et photos

Image : SonderKraftfahrzeug SdKfz 250

Historique du SdKfz 250

Dans les années 1930, l’armée française domine le domaine mondial des half-track militaires, et c’est loin d’être le cas de l’armée allemande à la même époque ; aussi les ingénieurs militaires allemands reçoivent-ils l’ordre de dessiner un nouvel half-track, sensé moderniser leur parc automobile.

A l’approche de l’année 1939, un premier prototype est validé. Il est appelé SdKfz (SonderKraftfahrzeug) 250 et doit fournir un appui direct à l’infanterie, tout en effectuant des missions de reconnaissance. La production de ce véhicule commence à partir de l’année 1940.

Une fois en service dans l’armée allemande, le SdKfz 250 est non seulement utilisé comme transport d’infanterie, pouvant contenir deux membres d’équipage et quatre hommes voire plus si d’autres personnes se placent sur le capot comme cela fut souvent le cas, mais également en tant que poste de commandement mobile ou comme ambulance.

De plus, différentes versions du half-track sont également produites tout au long de la Seconde Guerre mondiale et jusqu’en 1944, s’adaptant plus ou moins à l’utilisation de ce véhicule par les soldats allemands qui en transforment parfois eux-même la structure.

Malgré son titre de “véhicule à tout faire” de l’armée allemande, le SdKfz reste cependant un engin très sensible aux tirs ennemis. Son blindage arrête des projectiles d’armes légères ou des éclats, mais ne protège pas contre les tirs de mitrailleuses lourdes.

Fiche technique du SdKfz 250

Pays constructeur/utilisateur : Allemagne
Dénomination : SdKfz 250

Longueur : 4,56 m
Largeur : 1,95 m
Hauteur : 1,98 m
Masse : 5610 kg
Vitesse maximale : 65 km/h
Autonomie : 350 km

Armement : deux mitrailleuses MG 34 de 7,92 mm

Moteur : Maybach HL42 TRKM essence à 6 cylindres de 100 chevaux à 3 000 tr/min

Equipage : 2 hommes (un pilote et un radio)
Transport : 4 hommes

Blindage avant : 15 mm
Blindage arrière : 6 mm

Maquettes :
SdKfz 250

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook