Libération de Vouilly en 1944 – Bataille de Normandie

Vouilly (Calvados)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 9 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 115th Infantry Regiment, 29th Infantry Division

Drapeau américain 104th Medical Battalion, 29th Infantry Division

Drapeau nazi Panzerjäger-Abteilung 352, 352. Infanterie-Division

Drapeau nazi Grenadier-Regiment 916, 352. Infanterie-Division

Historique :

Pendant l’Occupation, quelques semaines avant le Jour-J, les Allemands installent le poste de commandement du Panzerjäger-Abteilung 352 (352. Infanterie-Division) au château de Vouilly. Cette unité antichar est placée sous les ordres du Hauptmann (capitaine) Werner Jahn.

A l’aube du 9 juin 1944, les Américains de la 29th Infantry Division franchissent la vallée de l’Aure, surprenant les Allemands qui ne s’attendaient pas à ce que leurs adversaires traversent les marécages. Le 2e bataillon du 15th Infantry Regiment (29th Infantry Division), commandé par le lieutenant-colonel William E. Warfield, progresse vers le sud depuis Longueville et abordent une première fois les abords de Vouilly, où ils sont pris à partie en début d’après-midi par la défense allemande. Sans se laisser retarder et conformément aux ordres, ils font un détour par le nord-ouest afin de nettoyer le bois de Calette et ses différents points de franchissement au sud de Monfréville.

Le 2e bataillon retourne ensuite à hauteur de la commune de Vouilly qui est atteinte vers 19 heures. Lorsqu’ils abordent le village, les soldats américains sont à nouveau pris sous le feu de la défense allemande, essentiellement composée tireurs isolés appartenant à différentes unités de la 352. Infanterie-Division. Les assaillants repoussent les Allemands hors du village et s’en emparent avant la tombée du jour. Malgré un état de fatigue avancé, les Américains poursuivent en direction du Carrefour des Vignes aux Gendres où ils subissent de très lourdes pertes dans la nuit.

Du 12 au 17 juin, le 104th Medical Battalion (29th Infantry Division) s’installe à Vouilly, période durant laquelle l’unité médicale soigne 490 personnes (militaires des deux camps ainsi que des civils normands).

Dès le 10 juin et jusqu’au 10 août 1944, le château de Vouilly devient l’un des principaux camps de presse de l’armée américaine, où les officiers supérieurs réalisent de nombreuses conférences destinées aux journalistes. Parmi les plus célèbres peuvent être cités : Robert Capa (photographe pour Life Magazine), Walter L. Cronkite Jr. (correspondant pour CBS News), Ernest Hemingway (correspondant pour l’hebdomadaire Collier’s), Ernest « Ernie » T. Pyle (correspondant pour l’agence de presse Scripps-Howard) ou encore Andrew A. Rooney (correspondant pour Stars and Stripes).

Carte de Vouilly :