Libération de Cérences en 1944 pendant la bataille de Normandie

Cérences (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 29 juillet 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 82nd Armored Reconnaissance Battalion, 2nd Armored Division

Drapeau américain Combat Command B, 2nd Armored Division

Drapeau nazi 2. SS Panzer-Division “Das Reich”

Drapeau nazi 17. SS Panzer-Division “Götz von Berlichingen”

Drapeau nazi Fallschirmjäger-Regiment 6, 91. Infanterie-Division

Historique :

La commune de Cérences a beaucoup souffert des bombardements alliés, et ce dès le 8 juin 1944. Ces raids visent la gare et le pont sur la Sienne, dont la destruction permet de ralentir les déplacements des renforts allemands.

Le 29 juillet 1944, des éléments appartenant au 82nd Armored Reconnaissance Battalion réalisent une reconnaissance des points de franchissement sur la rivière de la Sienne aux abords de Cérences, sans s’emparer pour autant de la commune. Ils confirment que le pont a été détruit et se mettent à la recherche d’autres ouvrages d’art permettant de traverser la coupure humide.

Après les violents combats survenus dans la nuit du 29 au 30 juillet dans la région de Lengronne et de Saint-Denis-le-Gast contre le reliquat de trois divisions allemandes isolées dans la « poche de Roncey », le Combat Command B de la 2nd Armored Division doit sécuriser le front entre Cérences et Saint-Denis-le-Gast, conformément aux ordres reçus le 19 juillet. A partir de cette nouvelle ligne, les Américains sont chargés à la fois d’empêcher les Allemands de contre-attaquer vers le nord et, pour ceux qui sont pris au piège, de s’exfiltrer vers le sud.

Le 30 juillet à 6 heures du matin, les premiers véhicules du Combat Command B atteignent Cérences et libèrent la commune. Les sapeurs américains se mettent aussitôt à l’œuvre pour installer des ponts sur la Sienne et remettre en état les routes, creusées par les cratères des bombes alliées.

Le 10 août en fin de matinée, l’appareil P-47 « Thunderbolt » du capitaine John B. Thompson, appartenant au 386th Fighter Squadron du 365th Fighter Group, est touché en vol à son retour de mission dans le secteur de Sourdeval. Alors qu’il parvient à s’extraire de son appareil au-dessus de la commune de Cérences, son parachute s’accroche à la queue de l’avion et se met en torche : Thompson meurt en heurtant le sol, à proximité du lieu-dit Le Fieuf. Il est enterré au cimetière de Waxahachie au Texas.

Carte de Cérences :

Retour à l’index des communes de Normandie

Débarquement de NormandieBataille de NormandieLa Normandie, aujourd’hui

MédiathèqueArmographieFilmographieBibliographieBoutiqueForumInfos du site

DDay-Overlord.com – Reproduction soumise à l’autorisation de l’auteur – Contact Webmaster