Libération de Saint-Jean-des-Baisants en 1944 – Bataille de Normandie

Saint-Jean-des-Baisants (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Vue aérienne de la commune de Saint-Jean-des-Baisants. Photo : US National Archives

Vue aérienne de la commune de Saint-Jean-des-Baisants.
Photo : US National Archives

Libération : 28 juillet 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 2nd Infantry Division

Drapeau nazi Fallschirmjäger-Regiment 15, 5. Fallschirmjäger-Division

Drapeau nazi Fallschirmjäger-Regiment 5, 3. Fallschirmjäger-Division

Historique :

La commune de Saint-Jean-des-Baisants est située sur une hauteur dominant le secteur, avec un point haut culminant à 217 mètres d’altitude. Il s’agit également d’un nœud routier, réunissant plusieurs axes de communications en provenance de Saint-Lô, Saint-Georges-d’Elle, Caumont-l’Eventé ainsi que Torigni-sur-Vire. Depuis cette localité, les Allemands sont en mesure d’observer et de guider des tirs d’artillerie contre la 2nd Infantry Division qui progresse vers le sud depuis Saint-Georges-d’Elle.

Pour les Américains, la prise du secteur de Saint-Jean-des-Baisants doit permettre de faire sauter un important verrou de la défense allemande dans la région. Le 26 juillet 1944 à 6 heures du matin, le 23rd Infantry Regiment lance son offensive au nord de Saint-Jean-des-Baisants à hauteur du bois de la Roche où il est sévèrement accroché. Les Allemands défendent chaque compartiment de terrain dans la profondeur, ayant préparé des positions de mitrailleuse, des bouchons minés valorisés par des tirs d’artillerie ainsi que des itinéraires de contre-attaque pour l’infanterie et des véhicules blindés. Malgré ce solide système défensif, les Américains parviennent à progresser et font 235 prisonniers dans les rangs adverse durant cette seule journée.

Le 28 juillet, après deux journées d’offensives acharnées, la résistance allemande dans le secteur de Saint-Jean-des-Baisants s’effondre progressivement. Cependant, le moral des défenseurs est en baisse. A la faveur de la nuit, les parachutistes allemands de la 3. Fallschirmjäger-Division, renforcés de quelques éléments du 15. Fallschirmjäger-Regiment (5. Fallschirmjäger-Division) se réalignent le long de nouvelles lignes de défense. Alors que les Américains du 23rd Infantry Regiment relancent leur action et se heurtent aux bandes minées freinant leur avance, ils parviennent à entrer dans la localité à compter de 17 heures 15.

Le 23rd Infantry Regiment parvient à sécuriser l’axe principal à 20 heures. Le 38th Infantry Regiment, combattant sur flanc droit de la 2nd Infantry Division, brise à son tour les défenses allemandes et sécurise les abords sud-ouest de Saint-Jean-des-Baisants en fin de journée. A l’est, le 9th Infantry Regiment progresse au même rythme et installe des positions défensives pour la nuit sur le flanc gauche de la division, au sud-ouest de la localité.

Dès le 29 juillet, après une série de missions de reconnaissance menées vers le sud durant la matinée, les Américains reprennent leur mouvement offensif en direction de Saint-Amand à compter de 15 heures.

Carte de Saint-Jean-des-Baisants :

Retour à l’index des communes de Normandie

Débarquement de NormandieBataille de NormandieLa Normandie, aujourd’hui

MédiathèqueArmographieFilmographieBibliographieBoutiqueForumInfos du site

DDay-Overlord.com – Reproduction soumise à l’autorisation de l’auteur – Contact Webmaster