Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Ecoquenéauville en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Ecoquenéauville (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 7 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 8th Infantry Regiment, 4th Infantry Division

Drapeau américain 505th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Division

Drapeau américain 501st Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau américain 502nd Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau américain 377th Parachute Field Artillery Battalion, 101st Airborne Division

Drapeau nazi Ost-Bataillon 795, 709. Infanterie Division

Drapeau nazi Fallschirmjäger Regiment 6, 91. Infanterie Division

Historique :

Ecoquenéauville est occupé au printemps 1944 par des soldats géorgiens servant sous l’uniforme allemand et appartenant à l‘Ost-Bataillon 795 (709. Infanterie Division). Ce sont des soldats recrutés dans des camps de prisonniers qui sont volontaires pour se battre. Leur poste de commandement est installé dans cette commune.

En mai 1944, pendant la phase de planification de l’opération Overlord par les Alliés, Ecoquenéauville est initialement l’objectif du 12th Infantry Regiment de la 4th Infantry Division mais les plans sont changés : c’est le 8th Infantry Regiment commandé par le colonel James A. Van Fleet qui est chargé de s’en emparer le Jour-J.

Le 6 juin 1944, les Alliés débutent l’assaut en Normandie et les parachutages commencent dans le Cotentin. Ecoquenéauville se situe à environ un kilomètre au sud-ouest de la zone de saut codée “A” (prévue pour le 502nd Parachute Infantry Regiment et le 377th Parachute Field Artillery Battalion de la 101st Airborne Division) et les problèmes de largage sont particulièrement nombreux : plusieurs sticks de parachutistes des 1er et 3ème bataillons du 502nd Parachute Infantry Regiment (PIR) sont largués à proximité immédiate du village.

Lorque le débarquement sur les plages débute, à l’aube du Jour-J, les Alliés prennent du retard sur les horaires et le 8th Infantry Regiment ne parvient à s’extraire entièrement de la plage d’Utah puis de la zone marécageuse qu’à compter de midi. Pendant ce temps, l‘Ost-Bataillon 795 se replie et s’installe entre Turqueville à l’est et Fauville à l’ouest, bien qu’il soit encerclé à l’ouest par les parachutistes de la 82nd Airborne Division et au sud par ceux de la 101st Airborne Division. Peu après 9 heures du matin, le Major von der Heydte commandant le Fallschirmjäger Regiment 6 (91. Infanterie Division) décide de contre-attaquer et de repousser ses ennemis à la mer : il déclenche une manoeuvre dirigée vers les plages menée depuis les positions tenues par l‘Ost-Bataillon 795, mais son deuxième bataillon reste fixé par des tirs provenant de Sainte-Mère-Eglise. Les Américains ne parviennent pas pour autant à percer la ligne de défense adverse et à poursuivre leur progression en direction de Sainte-Mère-Eglise. Le 2ème bataillon du 8th Infantry Regiment contourne les positions défensives adverses et s’approche d’Ecoquenéauville par le sud.

Le lendemain 7 juin 1944, en matinée, la Jeep transportant le lieutenant-colonel Gorlan A. Bryant, adjoint du chef d’état-major de la 4th Infantry Division, le sergent John Svonchek et un pilote est capturée par les Géorgiens alors qu’elle s’approche d’Ecoquenéauville. Les prisonniers sont transférés à Turqueville. En fin de matinée, le 2ème bataillon commandé par le lieutenant-colonel Carlton O. MacNeely prend d’assaut le village : les Américains sont pris sous d’intenses tirs de mitrailleuses et subissent un barrage d’artillerie. Malgré tout, ils s’emparent du village, les soldats de l‘Ost-Bataillon 795 ayant décidé de se rendre, puis ils poursuivent leur progression vers le nord.

Cartes d’Ecoquenéauville :

Image : carte de Ecoquenéauville
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook