Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bataille de Normandie – Samedi 15 juillet 1944

Samedi 15 juillet 1944

La bataille de Normandie jour après jour

Les Britanniques poursuivent les attaques dirigées vers le sud et l’est de Caen, défendu par les troupes S.S. allemandes qui refusent d’abandonner leurs positions. Les bombardements de l’artillerie se poursuivent dans la partie Sud de la ville, alors que les troupes anglo-canadiennes évoluent difficilement dans les décombres de la partie nord .
La cote 113, aux mains des soldats allemands de la Hitlerjugend, résiste et bloque toujours l’accès de la région sud de Caen. Une nouvelle offensive britannique, menée par la 15ème division d’infanterie écossaise et nommée opération Greenline, est lancée dans la vallée de l’Odon. Elle est sensée faire sauter le verrou de la 113.

Les Américains piétinent toujours devant Périers et Saint-Lô, deux objectifs majeurs alliés qui doivent permettre, une fois sous contrôle, d’envisager une avancée plus rapide vers le centre de la France et vers la Bretagne au sud-ouest de la Normandie. Mais les divisions allemandes sont solidement implantées dans le bocage et la guerre des haies s’avère être un véritable bourbier pour les Américains.
Au nord-est de Saint-Lô, les divisions américaines appartenant au 19ème corps ne progressent au mieux que de deux kilomètres en direction du Sud. Mais les forces allemandes de la 7ème armée, commandée par le général Hausser, sont durement éprouvées et doivent progressivement se replier.

A la mi-juillet, les Alliés ont débarqué près de 1 500 000 soldats en Normandie, soit un total de 36 divisions, ainsi que 300 000 véhicules. 54 000 tonnes de matériel sont débarquées chaque jour sur les plages d’Utah et d’Omaha, ainsi qu’à Arromanches où le port artificiel fonctionne 24 heures sur 24.

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook