English version of the web site - Version anglaise du site internet Lien : French version of the web site - Version française du site internet Lien : Spanish version of the web site - Version espagnole du site
Utah Beach - Historique et photos de la plage La Bataille de Normandie - DDay-Overlord.com   Lien : Page Facebook du site DDay-Overlord
 
Partager
   Accueil / Débarquement de Normandie / Les plages / Utah Beach /  
6 Juin 1944 - Jour J - Débarquement de Normandie
La Bataille de Normandie
La Normandie aujourd'hui
Filmographie du Débarquement de Normandie
Bibliographie du Débarquement de Normandie
Encyclopédie du Débarquement de Normandie
Lien : photos du débarquement et de la bataille de Normandie
Lien : Armographie du débarquement et de la bataille de Normandie
Forum du Débarquement de Normandie
Lien : Boutique du débarquement et de la bataille de Normandie
Lien : Band of Brothers - Frères d'Armes
Contacter le webmaster du site www.dday-overlord.com

Lien : Association DDay-Overlord : Mémoire de la bataille de Normandie - 1944

Utah Beach

Historique et photos de la plage

- Lieu : des Dunes-de-Varreville à La Madeleine - Unité alliée :Image : 4ème division d'infanterie 4ème D.I. US
- Horaire : 06h30 - Jour J - Unité allemande : 709ème division d'infanterie
- After Action Reports - Raports après action - Issue : victoire américaine
Utah Beach est la première des deux plages de débarquement pour les Américains. Cette plage a été voulue par le général anglais Bernard Montgomery qui souhaitait établir une tête de pont directement dans le Cotentin afin s'emparer plus rapidement de Cherbourg et de son précieux port en eau profonde.

Forces en présence

Deux secteurs de plage sont créés sur Utah : Uncle Red et Tare Green, situés entre les villages des Dunes-de-Varreville au nord et de La Madeleine au sud. Ces plages sont défendues par la 709ème division d'infanterie allemande qui dispose de 7 points d'appui dans le secteur qui nous intéresse. Deux batteries d'artillerie, situées à Montebourg et Saint-Marcouf, menacent la côte mais également le large de leur feu, les canons de ces deux positions ayant une portée de près de 30 kilomètres.

Image :  Des soldats Américains en route vers la Normandie Des soldats américains en route vers la Normandie.

C'est la 7ème armée du Major General J. Lawton Collins qui doit se lancer à l'assaut d'Utah Beach le Jour J. Cette armée se compose des 8ème, 22ème et 12ème régiments d'infanterie de la 4ème division d'infanterie américaine sous les ordres du Major General Raymond O. Barton. Ces unités sont chargées de s'emparer de la plage, d'y établir une solide tête de pont et d'effectuer dans un premier temps la jonction avec les troupes parachutistes des 82ème et 101ème divisions aéroportées.

Image :  Les soldats Américains embarquent dans les péniches d'assaut à l'aube Les soldats américains embarquent dans les péniches d'assaut à l'aube.

L'assaut doit se faire tôt le matin, à 6 heures 30, un horaire qui correspond au moment où la marée est la plus basse : les Alliés choisissent volontairement ce moment car les défenses de plages installées par les Allemands sont bien visibles à marée basse. Ainsi, les soldats du génie peuvent dégager des brèches sur la plage afin de faire débarquer les renforts au profit des premières vagues d'assaut.

Image :  Après s'être placé dans les barges, les soldats Américains attendent l'ordre du départ Après s'être placé dans les barges, les soldats américains attendent l'ordre du départ.

L'assaut

Le mardi 6 juin, à 3 heures du matin, la Task Force U (Utah) arrive au large des secteurs de plage du Cotentin et mouille à environ 18 kilomètres de la côte, une distance qui limite l'efficacité du tir des batteries allemandes.

Le lever du soleil s'effectue à 5 heures 58 exactement, 28 minutes après le début du bombardement des positions allemandes par les navires alliés. Ce déluge de feu fait suite au bombardement aérien des côtes du Calvados et du Cotentin réalisé par des bombardiers anglo-américains.

Image :  Vague d'assaut Américaine se préparant à débarquer sur la côte Vague d'assaut américaine se préparant à débarquer sur la côte.

Les soldats américains de la 4ème division d'infanterie qui se sont placés dans des barges de débarquement assistent à ces bombardements qui labourent le sol français et emplissent le ciel d'immenses panaches de fumée. Même si beaucoup d'entre eux souffrent d'un terrible mal de mer, ils sont heureux de voir les bunkers qu'ils doivent attaquer quelques minutes plus tard voler en poussière.

Image :  Une péniche d'assaut fait route vers Utah Beach Une péniche d'assaut fait route vers Utah Beach.

Deux escadrons de chars amphibies duplex drive sont mis à l'eau à 3 kilomètres du rivage et doivent rejoindre les secteurs de plage par leurs propres moyens grâce à deux hélices et une jupe de caoutchouc. Ils progressent en deux vagues d'assaut (la première composée de 12 chars D. D. et la seconde de 16).

Lorsque les Allemands reprennent leurs esprits après le terrible bombardement qui s'est abattu sur eux, ils découvrent les chars amphibies sortant de l'eau et ouvrant le feu sur leurs casemates.

Image :  La première vague touche enfin le sol de Utah Beach La première vague touche enfin le sol d'Utah Beach.

La première vague d'assaut américaine débarque aussitôt après afin de bénéficier de l'appui-feu des chars et pour s'emparer des positions défensives d'Utah Beach.

Pendant les premières minutes du débarquement, les tirs allemands sont nourris mais peu précis Progressivement, les mitrailleuses allemandes laissent la place aux explosions aléatoires mais meurtrières des obus tirés par des canons de campagne appartenant à la 709e division d'infanterie allemande.

Image :  Vue aérienne du débarquement Américain sur Utah Beach Vue aérienne du débarquement américain sur Utah Beach.

Ces canons ouvrent le feu depuis des positions situées quelques kilomètres à l'ouest de la plage de débarquement (notamment près du manoir de Brécourt) et sont camouflées de manière à ce que les avions alliés qui patrouillent dans le ciel normand ne les repèrent pas.

Très rapidement, la plage est sous contrôle. La marée est basse et découvre les défenses de plages sur une distance de près de 300 mètres entre les dunes et la mer. La cinquième vague d'assaut débarque une demi-heure après l'Heure H. A 7 heures 30, les soldats du génie ont ouvert des brèches à travers les obstacles de plage permettant ainsi aux péniches de débarquement d'approcher sans encombre.

 

Image : Plan d'Utah Beach
Plan d'Utah Beach
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


Image :  Arrivée en Normandie d'éléments de la 4ème Division d'Infanterie Américaine Arrivée en Normandie d'éléments de la 4ème division d'infanterie américaine.

Un fort courant marin

Le général de brigade Théodore Roosevelt Jr., fils aîné du président des Etats-Unis  Théodore Roosevelt, débarque avec la première vague d'assaut. Le Major General Raymond O. Barton, réalise très vite, après avoir discuté avec ses officiers d'état-major, que le courant marin a déporté les péniches d'assaut et que les soldats américains débarquent 2 kilomètres au sud du point initialement prévu sur le plan d'invasion. En effet, ils ne se trouvent pas au nord de la Madeleine comme convenu mais bien au sud de ce village, face au point d'appui allemand W5.

Image :  Débarquement des renforts en hommes, matériel et véhicules sur Utah Beach Débarquement des renforts en hommes, matériel et véhicules sur Utah Beach.

Seule une route permet de rejoindre l’intérieur des terres à partir de ce secteur de plage, tandis qu’au nord de cet emplacement, il y en a trois de plus. La question est posée : les renforts débarqueront-ils sur la plage prévue par le plan où débarqueront-ils au sud du village de la Madeleine ? Barton indique que les renforts doivent suivre les troupes d'assaut quel que soit le point de débarquement.

Image :  Un point fortifié Allemand détruit par les bombardements Alliés

Un point fortifié allemand détruit par les bombardements alliés.

Les tentatives de percées vers le nord sont repoussées par les forces allemandes, appuyées par les tirs des batteries de Montebourg et de Saint-Marcouf. Le Major General Barton décide d'avancer à l'intérieur des terres en empruntant cette seule route dont il dispose, malgré les risques d'encombrements. En effet, 30 000 soldats américains et 3 500 véhicules doivent être débarqués dans la journée sur Utah Beach et le simple chemin de campagne, lancé entre les terrains inondés par les Allemands, semble insuffisant pour supporter un tel effectif.

Image :  Un véhicule Américain débarque sur Utah Beach Un véhicule américain débarque sur Utah Beach.

Pendant ce temps, les chars américains attendent que les artificiers du génie militaire détruisent les murs antichars, avant de poursuivre leur progression. Deux heures après l'Heure H, à 8 heures 30, ils traversent la dune et font mouvement vers l'intérieur des terres.

Image :  Une équipe de brancardiers Américains débarquent à leur tour sur la plage à peine sécurisée Une équipe de brancardiers américains débarque à son tour sur la plage à peine sécurisée.

Si les tirs d'armes légères sont devenus rares sur la plage, les explosions de mortiers et de l'artillerie allemande continuent de tuer. Ce harcèlement désespéré de la part des Allemands continue jusqu'en fin de soirée.

Image :  Un obus tiré par un canon de 88 explose sur la plage de Utah Beach lors du débarquement Un obus tiré par un canon allemand explose sur la plage d'Utah pendant le débarquement.

Bilan

A la fin de la journée du 6 juin 1944 sur Utah Beach, 1 700 véhicules et près de 23 250 soldats américains ont débarqué. Le bilan des pertes atteint 197 tués et 60 disparus.

Image :  Progression des Américains le long de la sortie numéro 1 Progression des Américains le long de la sortie numéro 1 .

Les chars amphibies ont apporté une aide essentielle sur cette plage, offrant un appui-feu immédiat au profit de l'infanterie dès la phase de débarquement (durant laquelle le rapport de force est particulièrement défavorable pour l'assaillant) et lors de la progression à l'intérieur des terres. Les Allemands ont été impressionnés de voir débarquer des blindés, ce qui a sérieusement entamé leur moral et a réduit leur valeur combattante. 28 des 32 chars prévus pour l'assaut de la première vague ont réussi à débarquer, nettoyant les points d'appui allemands avec une importante puissance de feu.

Image :  Des soldats Américains dans des "trous de souris", parés à une éventuelle contre-attaque Allemande Des soldats américains dans des "trous de souris", parés à une éventuelle contre-attaque allemande.

A compter de midi, les troupes débarquées effectuent leur jonction avec les troupes parachutées des 82ème et 101ème Airborne Division. Le débarquement sur le secteur d'Utah Beach est celui qui a compté le moins de pertes humaines et matérielles par rapport aux quatre autres secteurs de plages.

Image :  Les troupes débarquées en route vers l'intérieur des terres Les troupes débarquées en route vers l'intérieur des terres.
 
 
 
 
 
DDay-Overlord.com - Reproduction partielle ou totale interdite - Contact Webmaster