Maupertus-sur-Mer en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Maupertus-sur-Mer (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 27 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 4th Reconnaissance Troop, 4th Infantry Division

Drapeau américain 22nd Infantry Regiment, 4th Infantry Division

Drapeau américain 24th Cavalry Squadron

Drapeau américain 70th Tank Battalion

Drapeau américain 801st Tank Destroyer Battalion

Drapeau américain 850th Engineer Aviation Battalion

Drapeau américain 877th Airborne Engineer Aviation Battalion

Drapeau nazi Kampfgruppe Rohrbach, 709. Infanterie-Division

Historique :

Pendant la période de l’Occupation, les Allemands s’emparent de l’aérodrome de l’armée de l’Air française situé au sud-est de la commune de Maupertus-sur-Mer qui comporte une piste en herbe de 1 000 mètres de longueur. Ils la fortifient contre d’éventuelles attaques aériennes adverses et en 1941, ils goudronnent la piste et la prolongent pour qu’elle atteigne 1 700 mètres.

Les Américains lancent la 4th Infantry Division à l’assaut du secteur de l’aérodrome et de Maupertus-sur-Mer à compter du 20 juin 1944. Au même moment, les forces allemandes du groupement tactique interarmes aux ordres de l’Oberst Rohrbach se sont installées le long de positions défensives qui protègent à la fois l’aérodrome et la ville de Cherbourg. Mais les Américains ne parviennent pas à percer la ligne de défense, qui s’appuie notamment sur le village de Gonneville.

Ce n’est que le 26 juin 1944 que le 22nd Infantry Regiment (4th Infantry Division) relancent avec succès leur offensive en direction du nord-est : à 11 heures, les 1er et 2e bataillons attaquent Gonneville tandis que le 3e bataillon se concentre sur la commune de Maupertus-sur-Mer plus au nord. Après plusieurs heures de combats qui nécessitent l’intervention des canons du 44th Field Artillery Battalion, le 3e bataillon s’empare du village de Maupertus ainsi que la partie nord de l’aérodrome. Le 2e bataillon, au centre du dispositif, dépasse Gonneville et tombe en garde à l’ouest des défenses allemandes. Ce n’est que le lendemain, 27 juin, que les Américains s’emparent enfin de la totalité de l’aérodrome. Ils poursuivent ensuite vers la côte pour nettoyer les batteries et points d’appui allemands situés au nord de Maupertus-sur-Mer.

Dans la foulée de la libération de l’aérodrome, les sapeurs du 850th Engineer Aviation Battalion s’emploient à déminer la position (600 obus et mines sont découverts sur le site) et la piste est réouverte dès le 28 juin, puis prolongée pour atteindre les 1850 mètres. Ils la renforcent à compter du 9 juillet en installant du Pierced Steel Plank (PSP) et la prolongent à nouveau pour finalement atteindre 2 000 mètres de longueur. Le 877th Airborne Engineer Aviation Battalion arrive en renfort le 11 juillet et aménage une deuxième piste goudronnée d’une longueur de 1 828,80 mètres (6 000 pieds). L’aérodrome de Maupertus, baptisé ALG A-15, est utilisé aussi bien par des Fighter Squadrons que des Bombardment Groups du fait de la taille des pistes. Il est opérationnel jusqu’en décembre 1944.

 

Cartes de Maupertus-sur-Mer :

Image : carte du secteur de Maupertus-sur-Mer - Bataille de Normandie en 1944

Retour à l’index des communes de Normandie

Débarquement de NormandieBataille de NormandieLa Normandie, aujourd’hui

MédiathèqueArmographieFilmographieBibliographieBoutiqueForumInfos du site

DDay-Overlord.com – Reproduction soumise à l’autorisation du l’auteur – Contact Webmaster