Libération de Villedieu-les-Poêles en 1944 – Bataille de Normandie

Villedieu-les-Poêles (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 2 août 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 12th Infantry Regiment, 4th Infantry Division

Drapeau nazi 2. SS Panzer-Division “Das Reich”

Drapeau nazi 243. Infanterie-Division

Drapeau nazi 363. Infanterie-Division

Historique :

En ce début août 1944, la commune de Villedieu-les-Poêles est défendue par des unités appartenant à la 243. Infanterie-Division ainsi que des éléments de la 363. Infanterie-Division. Pour le nouveau commandant du groupe d’armées B, le Generalfeldmarschall von Kluge, Villedieu représente le verrou permettant d’accéder à la Bretagne : cette commune doit être défendue et si nécessaire reprise quel qu’en soit le prix. Villedieu représentant un important nœud routier dans la région, à mi-chemin entre Vire et Granville, la commune devient un objectif prioritaire pour la 4th Infantry Division du général Barton.

Après la sécurisation puis la traversée de la Sienne le 30 juillet, les forces américaines bousculent les défenses allemandes et avancent à pleine allure en direction du sud du Cotentin. Attaquant avec deux régiments de front à compter du 31 juillet, la division américaine est néanmoins bloquée à six kilomètres au nord de Villedieu : le 1er bataillon du 12th Infantry Regiment est stoppé par des bouchons défensifs armés par des éléments résiduels de la 2. SS Panzer-Division « Das Reich », en cours de repli depuis Percy. Simultanément, la « Task Force X » du lieutenant-colonel Leander L. Doan (32nd Armored Regiment) contourne Villedieu par l’ouest et dépasse largement la localité, se portant à hauteur de Brécey en fin de journée, grâce notamment à l’appui des chasseurs-bombardiers alliés. Seul le 26th Infantry Regiment s’installe pour la nuit sur les hauteurs du lieu-dit La Tondière, dominant l’axe reliant Villedieu-les-Poêles à Granville et ses différents points de franchissement sur la Douquette.

Le 1er août 1944, le 12th Infantry Regiment renouvelle son offensive face à Villedieu mais s’avère incapable de percer la ligne de défense mise en place par les Allemands. Cependant, les défenseurs manquent de renseignements concernant le contour exact du dispositif adverse ; les compte-rendu parvenant au haut-commandement sont terriblement confus et font craindre le pire, en particulier dans le secteur d’Avranches dont les lignes de défense se seraient effondrées. Von Kluge donne l’ordre de tenir malgré tout le front entre Villedieu et Percy afin de limiter la progression américaine au sud du Cotentin.

Mais la percée de la « Task Force X » au sud de Villedieu entraine un nouveau repli des Allemands qui craignent un nouvel encerclement après celui survenu à Roncey quelques jours plus tôt. Ils abandonnent la commune dans la nuit du 1er au 2 août, se repliant vers le sud-est. Ainsi, le 2 août vers 15 heures 30, le 12th Infantry Regiment entre dans Villedieu-les-Poêles et débute la fouille des habitations. Mais les Allemands se sont bien exfiltrés et les habitants viennent à la rencontre de leurs libérateurs, soulagés que les bombardements alliés cessent enfin.

Carte de Villedieu-les-Poêles :

Retour à l’index des communes de Normandie

Débarquement de NormandieBataille de NormandieLa Normandie, aujourd’hui

MédiathèqueArmographieFilmographieBibliographieBoutiqueForumInfos du site

DDay-Overlord.com – Reproduction soumise à l’autorisation de l’auteur – Contact Webmaster