2 millions d’euros pour la batterie de Longues-sur-Mer

Le projet d’aménagement touristique de la batterie de Longues-sur-Mer validé par Bayeux Intercom

Casemate modèle M272 de la batterie de Longues-sur-Mer abritant un canon de 150 mm TK C/36. Photo (2008) : Nitot

Casemate modèle M272 de la batterie de Longues-sur-Mer abritant un canon de 150 mm TK C/36.
Photo : Nitot

13 février 2019 : 2 millions d’euros pour la batterie de Longues-sur-Mer
Auteur : Marc Laurenceau

Un projet d’amélioration des conditions d’accessibilité du site historique de la batterie de Longues-sur-Mer a été voté ce 7 février par la communauté de communes de Bayeux Intercom. 

Le 6 juin 1944, à compter de six heures vingt, les quatre canons de marine de 150 mm TK C/36 fabriqués par Skoda de la batterie de Longues ouvrent le feu sur l’armada alliée, obligeant notamment le navire amiral de la force G (Gold Beach), l’HMS Bulolo, à quitter son mouillage et rejoindre une position hors de portée des tirs. La riposte des bâtiments de guerre britanniques est telle que la batterie allemande plonge dans un silence total à compter de huit heures quarante-cinq, faisant croire aux marins alliés qu’ils sont parvenus à la détruire. Plus tard dans la matinée du Jour-J, le croiseur américain U.S.S. Arkansas parvient à détruire une pièce par tir direct et endommage deux autres canons. La batterie reste à nouveau silencieuse jusqu’à ce que la quatrième pièce, rescapée des duels d’artillerie, reprenne le tir au cours de l’après-midi du 6 juin, aux côtés du canon soviétique de 122 mm, en direction des plages de Gold et d’Omaha, sans parvenir à inquiéter outre mesure les Alliés.

Au total, la batterie de Longues a tiré 115 obus en direction des forces alliées pendant le Jour J. Dans la matinée du 7 juin, les Alliés lancent un nouveau raid aérien qui précède l’assaut victorieux des troupes britanniques de la compagnie C du 2e régiment du Devonshire, qui se rendent maîtres des lieux.

Une pièce de 150 mm TK C/36 de la batterie de Longues (Wn 38) après le départ des Allemands. Photo : IWM

Une pièce de 150 mm TK C/36 de la batterie de Longues après le départ des Allemands.
Photo : IWM

La batterie de Longues-sur-Mer est aujourd’hui l’un des derniers vestiges de l’espace historique de la bataille de Normandie comportant encore ses pièces d’artillerie d’époque, sur affût à pivot central Torpedolafette (TP) C/36. Située en bord de mer à huit kilomètres au nord de Bayeux, elle est idéalement située entre le port artificiel d’Arromanches à l’est et la plage d’Omaha Beach à l’ouest. Pourtant, dans le cadre du tourisme de mémoire, les visiteurs ne sont pas aussi nombreux que le souhaiteraient les élus de Bayeux Intercom : très peu d’entre eux marquent un arrêt pour découvrir un site unique… et gratuit.

Afin d’améliorer les conditions d’accueil, des travaux sont régulièrement réalisés depuis 2006. Le site peut accueillir sans difficulté véhicules et autocars, la mise aux normes de sécurité a été appliquée et de nombreux panneaux pédagogiques ont été installés. Malgré ces installations, le développement touristique de ce site reste en demi-teinte.

Poste de direction des tirs de la batterie de Longues-sur-Mer codée MKB Longues – Wn 48. Photo (2009) : Bagradian

Le poste de direction des tirs de la batterie de Longues-sur-Mer a vu l’ajout de passerelles permettant un accès sécurisé
Photo (2009) : Bagradian

Pour changer la donne, la communauté de communes de Bayeux Intercom a voté ce 7 février 2019 un projet d’amélioration estimé à 2 317 895 €, dont 1 000 000 € est apporté par l’Union Européenne. Ce projet vise la construction de nouvelles infrastructures : un nouvel office de tourisme, une accessibilité améliorée pour les personnes en situation de handicap, une aire de stationnement de camping-cars, de nouveaux panneaux pédagogiques… Les travaux pourraient débuter à la fin de l’année 2019 et devraient s’étaler jusqu’en 2023. Durant cette période, la batterie reste accessible aux visiteurs.

 

 Retour au menu Actualités des plages du débarquement

 

DDay-Overlord.com – Reproduction soumise à l’autorisation du l’auteur – Contact Webmaster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.